Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 janvier 2013 4 31 /01 /janvier /2013 21:39

On continue notre voyage en Corée du Sud... après la lecture, allons faire un tour en cuisine avec la recette du kimchi.

Vous n'aimez pas les plats pimentés, cette recette n'est pas pour vous alors...


C'est vraiment le plat coréen par excellence à base de chou chinois fermenté.


Attention, c'est un plat qui se prépare à l'avance et qui peut se garder plusieurs semaines...

 

J'ai fait 2 fois la recette : la première fois, j'ai fait l'erreur de ne pas avoir assez de liquide dans lequel faire baigner le kimchi..les premiers jours, il était pas mauvais et puis il a commencé à tourner. La seconde fois, trop d'eau, et trop de gimgembre mais il se conserve nettement mieux.


J'ai fait un mélange de différentes recettes trouvées sur le net alors c'est parti :

 

Les ingrédients :

un chou chinois,

quelques gousses d'ail que l'on passe dans le presse ail,

un peu de gimgembre frais (ou moulu ...personnellement , je préfère le moulu car le goût est moins prononcé),

2 cuillères à café de sucre,

2 cuillères à café de piment doux, 2 cuillères à café de piment de cayenne,

2 ou 3 oignons nouveaux finement émincés,

un peu de navet blanc lui aussi émincé en lamelles ,

du poivre,

2 cuillères à café de sauce nuoc nam (oui, je sais, ce n'est pas très coréen mais ça relève le goût) ,

2 à 3 tasses d'eau (chaude) ,

du sel fin et du gros sel.

 

Les étapes :

 

Préparer le choux.. le laver, l'essorer .. le couper grossièrement avant de le mettre dans un tupperware. On fait des couches sur lesquelles on met un peu de sel fin et de gros sel .. Attention de ne pas trop en mettre sinon cela devient immangeable. 

 

Une fois avoir mis tout le chou dans le tupper, s'assurer qu'il est bien fermé hermétiquement ..le mettre dans un endroit frais pendant 3 à 4 jours.

 

Une fois la durée des 4 jours passés, rincer le chou pour enlever le sel et l'essuyer..

Dans un saladier:  mélanger le gingembre, l'ail, le nuoc nam, le sucre, le piment, le poivrez et l'eau bouillie . Mélanger la tambouille obtenue. Ajouter ensuite les oignons émincés et le navet.

 

Dans des bocaux que l'on passe à l'eau bouillante au préalable, faire des couches : mettre un peu de chou et un peu de la mixture. Ne pas remplir le bocal entièrement car cela tendance gonfler. C'est terminé.

 

 

02-01-2013--4-.JPG

Il faut laisser macérer quelques jours ( 5 pour ma part) avant d'y toucher …

 

 

Personnellement , je garde le kimchi au frigo. Vous pouvez le conserver plusieurs semaines.

 

08-01-2013--1-.JPG

Bon appétit...

 

 

Samedi , j'essaie une nouvelle recette du pays du matin calme … je vous tiens au courant!

Repost 0
Published by Jinsei - dans A table
commenter cet article
27 novembre 2012 2 27 /11 /novembre /2012 14:02

 

Rassurez vous, rien de bien grave... Cela arrive à tout le monde de tomber dans un cageot de pommes, non?

 

 

danslespommes.jpg

 

En tout cas, deux cageots de pommes dont il faut trouver une utilité. Que faire de toutes ces pommes après avoir fait des tartes et gâteaux à gogo, de la compote?

 

Un délicieux crumble (idée de mon cher et tendre ) … pourquoi pas! C'est parti.


Petite précision : Une recette à éviter si on est au régime..

 

Crumble aux pommes vanillées

 

Pour environ 4 personnes:

 

4 ou 5 pommes épluchées et coupées en petits dés

30 grammes de cassonade

quelques gouttes d'extrait de vanille

jus de citron

 

Pour le crumble :

100 gde farine

100 gde sucre

100 g de beurre coupé en petits dés

100 g de poudre d'amande

 

Fabrication du crumble :

On mélange la farine, le sucre , la poudre d'amande et le beurre jusqu'à l'obtention d'une texture sableuse.

 

Dans un autre récipient, on mélange les pommes, la cassonade, un peu de jus de citron et quelques gouttes de vanille.

 

Dans des ramequins ou des pots (de préférence profonds) qui passent au four, on met notre mélange à base de pommes , on tasse un peu et ensuite on met notre crumble sur le dessus...20 minutes au four et bon appétit!!!!

 

crumble.jpg

 

 

Te-Chan a adoré!!  (et moi aussi! )

Repost 0
Published by Jinsei - dans A table
commenter cet article
17 octobre 2011 1 17 /10 /octobre /2011 16:57

Direction le Japon avec une recette facile, pas chère et que les enfants aiment..que demander de plus??

 

Du tonkatsu .. qu'est ce que c'est?

 

 

Des délicieuses escalopes de porc panées...C'est un plat populaire crée dans les années 30. Servi avec du riz, on appelle ce plat katsudon.

Chez les étudiants japonais, la tradition est de manger un katsudon le soir avant un examen. Pourquoi? Le verbe japonais 勝つ (katsu), que l'on entend dans katsudon signifie "gagner ".

 

t2

 

Les ingrédients :

Des escalopes de jambon (ou côtes de porc pas trop épaisses desossées)

2 oeufs battus

De la farine

Du panko *(chapelure japonaise) ..sinon de la chapelure "normale" peut faire l'affaire

De l'huile

 

Pour l'accompagnement :

De la bulldog sauce *

Du riz

Du chou blanc finement émincé (c'est l'idéal ..j'en avais pas ce jour là alors j'ai accompagné de concombre et de riz)

 

Avec mes deux commis de cuisine (mes fistons), on prend les escalopes qu'on applatit un peu pour l'attendrir , ensuite inciser les bords de la viande avec un couteau.

Dans un premier temps, passer la viande dans la farine, puis dans l'oeuf et pour finir dans le panko.

Dans un wok, faire chauffer de l'huile ..pour voir si elle a atteint la bonne température, mettre un tout petit peu de chapelure . Si c'est bon, plonger votre viande jusqu'à ce qu'elle dore, retourner en cours de cuisson. Il faut compter une dizaine de minutes... une fois cuites, mettre les tranches de porc sur du papier absorbant pour enlever l'excés d'huile.

Servir rapidement. Couper en lamelles et reconstituer la tranche. Mettre un peu de sauce bulldog et servir avec le chou émincé.....

 

Itadakimasu!! Bon appétit

 

* Ingrédients que l'on peut trouver en ligne : http://www.kioko.fr/

 


Repost 0
Published by Jinsei - dans A table
commenter cet article
12 juillet 2010 1 12 /07 /juillet /2010 20:45

Je suis passionnée du Japon depuis belle lurette mais au niveau cuisine japonaise, ma connaissance se limitait aux sushi, sashami, brochettes ....jusqu'en mars dernier. Ce jour là, je suis allée passer la journée à Lyon pour retrouver un ancien camarade de fac. Nous étions ensemble en fac..de japonais...normal , non? Voyant mon peu d'envie d'aller manger des sushis, il me propose d'aller dans un restaurant dont la spécialité est l'okonomiyaki. D'ailleurs, j'en profite pour en faire la pub tellement que j'ai été emballée :

 

GOMAN ETSU

11 rue Lanterne
69001 LYON

 

L’okonomiyaki est composé de okonomi (お好み  littéralement « ce que vous aimez / voulez ») et yaki (焼き littéralement grillé). Ce nom vient du fait qu’on peut y mettre de nombreux ingrédients. C'est une des spécialités d'Osaka. Cependant il existe d'autres variantes et manières de faire notamment à Hiroshima ou encore à Tokyo.

 

 

Dimanche dernier, après avoir finalement réuni les ingrédients necessaires, je me suis lancée!

 

Et voici le résultat... certes mes crêpes sont moins esthétiques que celles du resto mais pas mauvaises au niveau goût!

 

Copie-de-DSCF0012.JPG

 

 

La recette? La voilà.. je me suis en fait inspirée de différentes recettes trouvées sur le net.

 

Ingrédients (pour environ 6 crêpes de taille moyenne) :

 

- 250g de farine à okonomiyaki* (le paquet entier)
- 2 oeufs
- 220ml d’eau
- 1 boule de mozzarella
- une tranche de jambon normal et 6 tranches de jambon de forme ronde (juste pour l'esthétisme)
- quelques feuilles de chou vert
- huile pour la poêle
- sauce bulldog *
- mayonnaise
- flocons de bonite séchée*

 

Emincer le chou vert.

Dans un bol, mélanger la farine, l’oeuf et l’eau pour obtenir une consistance homogène.

Ajouter le jambon coupé petit, le chou et la mozza en petits dés. Rajouter le chou. Mélanger.

Verser une louche de la pâte dans une poêle en essayant de faire un cercle.  Faire cuire le premier côté à feu un peu vif au début, moyen ensuite. Ajouter une tranche de roulade de jambon.  Retourner et cuire l’autre côté. Procéder de même avec le reste de pâte. (Perso, j'ai pris 2 poêles, et  les ai fait cuire par 3.)

Une fois cuites, parsemez de copeaux de bonite (au contact de la chaleur, les petits copeaux bougent , un ravissement visuel!!) , et décorez avec la bulldog sauce et mayo...

 

A table!!

 

 

 

*dans ma campagne profonde, impossible de trouver une épicerie asiatique et encore moins japonaise alors j'ai commandé ici:

 

kioko.jpg

 

Satisfaite des produits et frais d'envoi à 0€ si l'on commande pour plus de 25 €.

Repost 0
Published by Jinsei - dans A table
commenter cet article
27 novembre 2009 5 27 /11 /novembre /2009 14:49
J'adore le Japon, mais j'avoue, sushi, sashimi ne font pas parti de mes plats préférés.
J'ai une prédilection pour les brochettes de viandes: Yakitori.

Mes préférées: les brochettes boeuf / fromage fondu...pas très japonais à la base, puisque le fromage ne fait pas parti de la culture japonaise pourtant, elles figurent sur nombreux menus de restaurants japonais..en France.

Une folle envie de brochette alors c'est parti!

J'ai également fait des brochettes de poulet car Lucas n'apprécie pas trop le fromage.

Brochette de poulet: :
Ingrédients nécessaires:
-des piques en bambou que l'on fait tremper dans l'eau une nuit pour éviter qu'elles ne brûlent à la cuisson.
-des escalopes de poulet coupés en petit carré
-de l'oignon coupé en lamelle
-du poireaux en tronçon

Pour la marinade: 75 ml de mirin (vinaigre de riz), 25 ml de sauce soja Kikkoman, 2 CS de miel, et un peu de sauce teriyaki.

Faire mariner le poulet une heure dans la marinade.
Enfiler les morceaux de poulet sur des piques en bambou en alternant avec le poireau et l'oignon (que l'on fait chauffer au micro onde dans un peu d'eau une minute).

Brochette de boeuf / fromage :
Ingrédients nécessaires:
-des piques en bambou
-des tranches de carpaccio de boeuf (attention de prendre de belles tranches sans trou!)
-du gouda découpé en batonnet  de 1cm sur 5 cm

Pour la marinade: 75 ml de mirin (vinaigre de riz), 25 ml de sauce soja Kikkoman, 2 CS de miel, et un peu de sauce teriyaki.

Sur une brochette, piquer le fromage et une tranche de carpaccio que vous enroulez autour de fromage, en serrant un peu car le fromage a tendance à s'échapper.
Laissez mariner une bonne heure.

C'est le tour de la poele à frire de faire son entrée : faire cuire les brochettes à petit feu... et ensuite régalez vous!

Itadakimasu!!




Repost 0
Published by Jinsei - dans A table
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Nico N.
  • Le blog de Nico N.
  • : Blog sur mon petit monde, ma famille, mes pensées en illustration notamment.
  • Contact

Profil

  • Jinsei

Recherche

Archives